Romans

5 vérités sur mon roman feel-good

5 vérités sur La fille au sac de plumes, ça vous dit ? Allez c’est parti !

  • L’idée d’écrire sur une femme qui plaque tout pour traverser la France à pied m’est venue pendant que je courrais avec mon chéri. Mon esprit s’est très vite emballé, j’ai immédiatement ressenti dans mon corps que je tenais ma prochaine histoire. Pour moi, l’écriture c’est physique, d’ailleurs, après une longue séance d’écriture, je me sens comme si j’avais combattu. Lessivée. Depuis que j’écris, j’ai appris à faire confiance et à interpréter les sensations de mon corps, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Et là, c’était clairement une bonne sensation ! Il me fallait une raison suffisamment forte pour que cette nouvelle héroïne que j’avais hâte de connaitre quitte tout comme ça avec uniquement son sac à dos et ses baskets. Et surtout, vers quelle destination ? je savais qu’elle serait d’Annecy, alors j’ai choisi un point le plus éloigné possible pour lui faire traverser la France. Saint-Jean-de-Luz ce serait…
  • C’est suite à une conversation avec ma tante que je n’avais malheureusement pas vue depuis longtemps que les plumes ont fait leur apparition sur le chemin de Vic. Sans cela, le roman aurait été bien différent, puisque ça a finit par définir pas mal de choses ! Après cette petite excursion dans le temps de mon enfance, j’étais pleine d’énergie et tellement emballée ! Je tenais le truc qui manquait ! Quelques mois plus tard, La fille au sac de plumes était publié. Comme quoi, on ne soupçonne pas l’impact qu’une simple conversation avec une romancière peut avoir sur son travail, je serais vous, je me méfierais ^^
  • « À la fin, c’est toujours l’amour qui gagne » Cette phrase que Constance, la meilleure amie de Vic lui sort à tout bout de champs, je l’ai entendu dans le documentaire « 13 novembre : Fluctuat nec mergitur » sur Netflix. C’était d’ailleurs le titre du roman, au départ. Et je me demande encore aujourd’hui si j’ai bien fait de le changer, si je n’aurais pas dû le garder. J’ai beaucoup lu et regardé sur le terrorisme pour ce roman. J’ai aussi visionné beaucoup de reportages sur les personnes qui vivent dehors, que ce soit voulu ou pas. Ces personnes qui plaquent tout comme ça, pour vivre leur rêve sur les routes, c’est fou, ils me fascinent ! Certaines recherches sont plus “agréables” que d’autres… bien que toutes passionnantes !
  • C’est mon premier roman auto-édité ! J’ai sauté le pas suite à la sortie de Full Contact chez City et à tous les merveilleux commentaires de ses lectrices. Je m’attendais tellement pas à de tels retours ! Ça a clairement boosté ma confiance en moi ! Et ce qui a fini de me convaincre pour l’auto-édition, c’est le fait de tout contrôler. Sujet que je développerai très prochainement, car il y a beaucoup à dire !
  • La fille au sac de plumes aura eu 3 couvertures différentes ! C’est ce qui est bien avec l’auto-édition, rien n’est figé comme en maison d’édition. On peut changer les couvertures des romans, corriger des petites coquilles qui nous auraient échappé… J’adorais la première couverture, quand j’ai vu cette photographie, j’avais l’impression que c’était Vic, arrivée à la fin de son voyage. C’était ma première couverture toute seule et clairement, j’avais encore beaucoup à apprendre. L’image n’était pas bonne, ne rendait pas bien une fois imprimée. Donc je suis partie à la recherche d’une autre photographie. Là encore, une belle photographie avec des couleurs que j’adore. Mais voilà, au bout d’un certain temps, les ventes ne décollent pas, alors je tente le tout pour le tout, et je fais une autre couverture, qui correspond tellement bien à l’histoire ! J’y mets un peu de toutes ces personnes fabuleuses que Vic rencontre. Et elle me plait vraiment beaucoup ! Même si l’auto édition n’est pas toujours facile et que ça demande beaucoup de travail, je n’ai aucun regret et je compte bien continuer comme ça !

Dites-moi, vous avez une préférence pour les couvertures de mon roman feel-good ?

Toutes les images viennent de mon tableau consacré à La fille au sac de plumes sur Pinterest 🙂

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à vous abonner à la newsletter afin de recevoir de temps en temps de mes nouvelles (promis, je sais rester discrète et vous pouvez vous désabonner quand vous voulez) et des lectures offertes !

Prenez bien soin de vous, et des autres,

à bientôt,

Michèle

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *